Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Alpha Saint Paul, Agence immobilière PARIS 75004

L'actualité de CENTURY 21 Alpha Saint Paul

Revival Années 80 au Centre Pompidou (à Paris 4ème)

Publiée le 25/02/2016

 

Pour la concocter, le Centre Georges Pompidou n’a eu qu’à plonger dans ses collections. Plus d’une vingtaine d’artistes et une soixantaine d’œuvres composent l’exposition « Années 80, l’insoutenable légèreté » pour une traversée de cette étonnante décennie.

Ah les années 80 que n’a-t-on pas dit sur elles ! Des années euphoriques sur lesquelles s’étend malgré tout une ombre. Des années de fêtes bouillonnantes de créativité musicale mais aussi celles du triomphe de l’apparence, « du fric et de la frime », l’avènement de l’individualisme et celui de la mondialisation, la chute du mur de Berlin mais aussi les évènements de la place Tian’anmen et Tchernobyl. Ce qu’on peut dire des années 80, c’est qu’elles étaient hautes en couleurs, toutes, des plus lumineuses au plus inquiétantes. Années chamarrées, contrastées, paradoxales, légères c’est sûr mais comme un dernier round, et du coup presque indécentes de cette légèreté affichée comme un vernis dont on devine bien qu’il finira par craquer.

Pour la photographie, la décennie est capitale autant du point de vue artistique que patrimonial : naissance d’institutions, nouvelle élan, apparition de collections majeures. C’est le temps de la reconnaissance pour un art autrefois mineur, pas au même niveau que la peinture en tous cas.

Ce nouveau voyage dans les années 80, le Centre Pompidou a choisi de nous le faire vivre à travers le regard de photographes critiquant leur société dans un langage varié allant de l’ironie à l’hymne à l’artifice en passant par le détournement ou mise en scène, à travers des images fabriquées exprimant quelques-uns des effets pervers de l’époque, théâtralité et apparence, consommation effrénée et culte du moi. Un arrêt sur des images reflets mélangeant des œuvres très connues à d’autres qui le sont moins. On y retrouvera Martin Parr et Jean-Paul Goude, Florence Paradéis ou Pierre et Gilles (entre autres).

A savourer avec nostalgie mais pas trop, plutôt avec le recul qui s’impose peut-être quand on sait que souvent, hier nous en dit long sur aujourd’hui.

 

 « Les années 80, l’insoutenable légèreté » - Exposition de photographies

Jusqu’au mercredi 23 mars – Tous les jours sauf les mardis de 11h00 à 21h00

Galerie de Photographies

Centre national d’Art et de Culture Georges Pompidou

3, rue Beaubourg à Paris 4ème arrondissement

 

Entrée Libre.

 

Comment s’y rendre ?

En métro : lignes 1 (station Hôtel de Ville et Rambuteau) et 11 (station Rambuteau)

En Vélib’ : stations face au 49 rue Rambuteau et au 4 rue du Colître Saint-Merri à Paris 4ème arrondissement.

 

 

Notre actualité